Que veut dire protéger et comment fait-on?

Le terme « aire protégée » est utilisé tel que défini dans les lignes directrices de la Commission mondiale des aires protégées –UICN en 2008 comme un espace géographique clairement défini, consacré et géré pour la conservation de la nature . La connectivité entre les aires protégées peut être réalisée par une variété de mécanisme de conservation selon les réalités locales et les besoins des espèces. L’idée principale est que l’ensemble des systèmes fonctionne proprement.

DZU 20090713 062624 _DZU0507_c

14% de la surface terrestre de la planète est couramment protégée selon les données officielles des Nations-Unies nonobstant que plusieurs aires protégées ne sont pas adéquatement financées et donc, mal gérées. L’Antarctique, bien que majoritairement sauvage, représente 10 % de la surface terrestre et n’est pas inclus dans ce pourcentage. De larges portions de terre gérées pour la conservation par les autochtones et des terres privées protégées dans plusieurs pays sont aussi absentes de ce calcul. On peut ainsi croire que le pourcentage de la surface terrestre protégée légalement sous une forme ou une autre est supérieur à 14%. Bien que supérieur au chiffre actuel, la superficie totale est bien moindre que celle réellement nécessaire.

La bonne nouvelle c’est que le pourcentage du territoire déjà protégé est inferieur à celui toujours largement intact. En 2003, une étude de Conservation Internationale démontrait que 39-44% de la planète demeure largement sauvage et intact avec une faible densité humaine. Le défi est d’assurer la protection de ces territoires largement intacts tout en favorisant la restauration de plusieurs autres zones naturelles.